Pourquoi le Sketchnote en Orthophonie ? #2

Pourquoi le Sketchnote en Orthophonie ? #2

Il y a quelques semaines, je vous disais que la liste était longue…et aujourd’hui, je remercie Vincent de m’avoir fait remarquer que ….la liste était pour l’instant…ba…INEXISTANTE !!!

Donc un grand merci Vincent de cette remarque ô combien constructive !!

Aujourd’hui je vais donc vous expliquer pourquoi le Sketchnote est omniprésent dans ma vie professionnelle.

RÉVOLUTIONNER MA PRISE DE NOTE

Avant, je prenais des notes….mais ça, c’était avant !

Maintenant, je SKETCHNOTE

Et ça change quoi, me demanderez-vous ? Ba TOUT !!

En fait, le SKETCHNOTE est une prise de note synthétique, c’est à dire qu’on ne note pas tout. Concrètement, cela signifie qu’il faut FILTRER l’information.

Et qui dit FILTRER, dit «être hyper ATTENTIF » à ce qui se dit !

Premier bon point pour L’ATTENTION et LA CONCENTRATION !!

Donc, la 1ère étape, c’est FILTRER

Une fois qu‘une information est filtrée, on doit traduire ce message cible sur le papier : personnellement, j’aime jouer sur la TYPOGRAPHIE pour mettre en valeur l’idée et donner du rythme à ma planche.

Donc la 2e étape consiste à ÉCRIRE UN MOT CLÉ qui représente l’idée que vous avez filtrée.

La 3e étape consiste à « ILLUSTRER » cette idée par un pictogramme. Et là, vous allez me dire :  « eh, mais je sais pas dessiner moi!! ». Nul besoin de savoir dessiner : un dessin très rudimentaire fera l’affaire ! Le sketchnote, ce sont avant tout DES IDÉES, ce n’est pas de l’ART !!

Ces deux étapes mettent en jeu le CORPS, avec le geste graphique : le traçage du mot et le dessin du pictogramme associé vont venir IMPACTER LA MÉMOIRE KINESTHÉSIQUE.

De plus, la MÉMOIRE VISUELLE est sollicitée. Vous utilisez sûrement déjà des indices visuels pour vous rappeler d’informations : « C’était quoi déjà, ce mot ? Je me souviens bien, c’était en bas à gauche de ma page ! » .

Avec une planche de sketchnote, l’information est plus « light », plus épurée, et donc plus facile à MÉMORISER.

Bon point donc pour LA MÉMORISATION !

Cerise sur le gâteau : le SKETCHNOTE C’EST DU PLAISIR

Et quand on est orthophoniste, on sait à quel point faire les choses avec PLAISIR, cela participe des apprentissages. Apprendre par le jeu c’est un peu notre credo, non ?

Du PLAISIR dans le PROCESSUS, mais aussi du PLAISIR dans la RELECTURE de la planche sketchnotée !

FOCUS, ATTENTION, CONCENTRATION, MÉMORISATION et PLAISIR, voilà les bonnes raisons qui m’ont fait adopter le SKETCHNOTE


Si vous souhaitez être informé/e de la parution des nouveaux articles, vous pouvez vous inscrire à la newsletter.

A bientôt

Vanessa

Related Posts

SE CONNECTER À SON PRECIEUX

SE CONNECTER À SON PRECIEUX

APPRENDRE PAR L’ERREUR

APPRENDRE PAR L’ERREUR

Du « LOGICO-MATHEMATIQUE » aux DYSCALCULIES

Du « LOGICO-MATHEMATIQUE » aux DYSCALCULIES

Au revoir, Madame HALIMI

Au revoir, Madame HALIMI

5 Comments

  1. Bravoooooooooooooooo !!!! Super joli et super pratique !!!

    J’adore le sketchnote et ce fut une révélation pour moi dans ma pratique.

    • Merci Julie pour votre commentaire ! Une révélation, c’est exactement çe qui s’est passé pour moi aussi ! J’ai eu l’impression de « me rassembler » dans le sketchnote : le créatif au service de l’accompagnement !
      Un outil qui mérite d’être diffusé chez les orthophonistes ☺️

    • Merci Julie pour votre commentaire enthousiaste 😊

      Pour moi aussi, c’est exactement ce qui s’est produit : une révélation !

      L’impression de « me rassembler » : le créatif efficace et ludique au service de l’accompagnement orthophonique.

      Un outil qui mérite d’être diffusé plus largement auprès de orthophonistes !

  2. Bonjour Vanessa,
    Orthophoniste ayant l’habitude de prendre des notes « au kilomètre » (sans vraiment remettre le nez dedans !) et curieuse de découvrir une technique de prise de note plus rapide, synthétique et ludique (technique qui pourrait même inspirer le travail que je fais avec mes patients et les supports que j’utilise !), je viens de suivre en ligne un atelier de présentation et je m’interroge sur la nécessité de suivre une formation pour « apprendre » cette technique (et surtout dans mon cas « oser me lancer » !).
    Pouvez-vous me dire quel est votre « parcours » de sketchnoteuse : formation ? lectures ? ateliers ? ou juste « expérimentations perso » ?!
    Merci pour votre retour.

    • Euh, coucou Carole !! On se retrouve ici ? Mais c’est fou ça!!

      Alors pour répondre à ta question, je me suis formée depuis plusieurs années en fait. J’en avais assez de prendre des notes que je ne relisais jamais ; j’avais envie d’autre chose, sans savoir quoi exactement. Et quand j’ai rencontré cette pratique, tout à fait par hasard, j’ai succombé !

      J’ai suivi plusieurs formations et un entraînement régulier permet d’améliorer sa technique. « Entraînement », le mot me fait bizarre car c’est tellement de plaisir que je n’ai jamais l’impression de travailler en sketchnotant!

      J’utilise le sketchnote pour moi : dans mes formations, quand je donne cours aux étudiants, pour mes lectures personnelles, mes carnets de voyages, mes recettes, etc… et je l’utilise au cabinet pour et avec mes patients, et c’est génial !!

      Oser se lancer est toujours le point de blocage et pourtant !! Si tu veux, rejoins ma page Facebook ORTHOPHONIE, SKETCHNOTE ET CIE : un défi picto commence dès jeudi, l’occasion de te lancer et de partager !

      Au plaisir d’échanger avec toi, Carole

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *