Le jour où j’ai rencontré le QUIZ

Le jour où j’ai rencontré le QUIZ

Janvier 2021 : Donner cours à distance…

Une nouvelle aventure qui m’oblige à réinventer ma pédagogie en convoquant diverses questions :

  • comment intéresser des étudiants qui ne sont pas en face à face direct avec moi ?
  • comment maintenir leur attention pendant 3 voire 4 heures ?
  • comment transmettre un cours très théorique de manière ludique ?
  • quel lien va pouvoir se créer derrière l’écran ?

Le SKETCHNOTE s’est évidemment imposé très vite à moi pour transmettre mes cours et pour impliquer les étudiants.

Mais ce n’est pas de cela dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui.

Je souhaite évoquer un outil que j’ai utilisé pour mon dernier cours : le QUIZ.

J’en avais entendu parler bien sûr, mais sans conviction : répondre OUI ou NON, VRAI ou FAUX, en quoi cela constitue-t-il un outil pédagogique intéressant ? Je ne voyais pas vraiment la pertinence.

Et pourtant, j’ai tenté puisqu’il me “restait” 3 heures de cours alors que toute la théorie avait été transmise.

Et bien, en 3 mots : J’AI ADORÉ !

Voilà comment cela s’est passé

J’ai réparti les étudiants en 6 groupes (enfin, TEAMS, comme par magie, a constitué 6 groupes de travail). Chaque groupe, constitué de 7 étudiants en moyenne, a construit un quiz sur un chapitre précis du cours.

Une heure plus tard, nous avons donc obtenu 6 quiz de chacun 10 questions.

Chaque groupe a proposé successivement son quiz au reste de la classe.

Il s’agissait donc de laisser un temps de réflexion pour que chacun des étudiant convoque ses connaissances et réponde à la question.

Pour moi, il s’agissait de donner la réponse et d’expliquer pourquoi le cas échéant.

Un temps d’échange passionnant pour plusieurs raisons.

Pour les étudiants

Tout d’abord, au moment de créer les questions du quiz, chaque étudiant a dû revisiter son cours d’une manière inversée : envisager des questions plutôt que d’apprendre par coeur. Idéal pour analyser et comprendre le contenu du cours .

De plus, certaines questions sont à choix multiples : il faut donc sélectionner les réponses justes mais aussi des réponses fausses. Une manière différente d’aborder la connaissance théorique.

D’autres questions sont plus ouvertes et invitent à des réponses plus construites. Là encore, il faut décortiquer le contenu théorique pour poser une question et formaliser la réponse attendue.

Pour le professeur

C’est se remettre en position d’élève, se mettre à la place des étudiants, et être sur la “sellette”!

Vous me direz : “ba, c’est quand même bien toi le prof ! tu dois pouvoir répondre à tout sans problème !”

Certes, je suis le professeur, mais la théorie c’est la théorie et on ne connait pas toujours tout par coeur. Enfin … je vous parle de moi et je ne suis pas infaillible.

Alors, OUI, certaines questions m’ont obligée à relire mes notes pour donner une réponse ajustée.

Ensuite, cela m’a permis de voir comment les différents chapitres du cours sont compris. L’attention des étudiants est parfois retenue par des détails sans importance. Ou à l’inverse sur des détails trop “pointus”, trop précis. Le QUIZ est l’occasion de le leur signifier.

Mes réponses se sont ajustées aux demandes de clarification posées en direct par certains étudiants : “Madame, pourriez-vous expliquer ce que signifie ABSTRACTION REFLECHISSANTE ?”.

Enfin, le quiz est aussi l’occasion pour le professeur de sentir s’il a manqué de précision ou de clarté lors de sa transmission.

Au total, j’ai vraiment apprécié ce moment de FEED BACK CONSTRUCTIF, autant pour les étudiants que pour moi. Et c’est décidé, je proposerai de nouveau le QUIZ car c’est un outil très puissant sur le plan pédagogique.

Ah, les étudiants ont une question pour vous (vous n’avez pas assisté au cours ? vous pouvez y arriver malgré tout ) :

Et ils ont même une question bonus :

Et oui, parce que l’humour peut aussi faire partie du quiz !

Vive le QUIZ qui permet donc d’apprendre différemment !

Vanessa

Related Posts

Ma FORMATION EN LIGNE

Ma FORMATION EN LIGNE

SE CONNECTER À SON PRECIEUX

SE CONNECTER À SON PRECIEUX

Pourquoi le Sketchnote en Orthophonie ? #2

Pourquoi le Sketchnote en Orthophonie ? #2

APPRENDRE PAR L’ERREUR

APPRENDRE PAR L’ERREUR

No Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *